Gérer ses photos avec Shotwell

Shotwell est l’un des principaux logiciels de gestion de photos sous Linux. Il permet de :

  • stocker ses photos ou vidéos ;
  • les classer par date, par événement et par sujet (tag) ;
  • d’importer de nouvelles photos ou vidéos,
    1. soit à partir d’un appareil photo connecté à un port USB,
    2. soit à partir d’un dossier contenant des photos ou vidéos ;
  • de rejeter les doublons lors des imports ;
  • de modifier les photos : pivoter, recadrer, redresser, améliorer… ;
  • de publier un lot de photos vers Flickr, Facebook, Google Photos, Instagram, Piwigo (cette liste dépend des distributions Linux).

La documentation principale de Shotwell est en anglais.
En français on peut lire :
l’article de Wikipédia,
la page Shotwell d’Ubuntu
la page Shotwell de Debian facile.

Le présent article explique seulement comment Shotwell organise les photos ou vidéos, pour aider l’utilisateur à mieux maîtriser ses données.

Les photos ou vidéos sont stockées dans un dossier au choix de l’utilisateur, dans son dossier Images s’il n’en choisit pas un autre dans les Préférences (par exemple un dossier sur un disque externe). Elles y sont classées par date. Shotwell crée des sous-dossiers par année, par mois et par jour pour ranger les photos ou vidéos. Il suffit de sauvegarder ce seul dossier pour être assuré de ne perdre aucune photo ou vidéo.

Shotwell crée en plus les miniatures des photos ou vidéos dans le dossier ~/.cache/shotwell/thumbs. Les miniatures sont générées automatiquement et peuvent être regénérées automatiquement en cas de problème.

Shotwell gère enfin une base de données SQLite 3 nommée photo.db dans le dossier ~/.local/share/shotwell/data. Cette base de données contient entre autres les tags, les événements et les modifications liés à certaines photos ou vidéos. Il est important de la sauvegarder si l’on utilise beaucoup de tags et d’événements pour regrouper ses photos et vidéos, ou si l’on fait beaucoup de modifications.