Logiciels libres ?

« Qu’entendez-vous par “logiciel libre” exactement ? »

Si la notion de « liberté » en matière d’informatique ne vous est pas familière, alors prenez connaissance de sa définition officielle :

« Qu’est-ce que le logiciel libre ? »

En résumé : quand on dit qu’un logiciel est “libre”, on entend par là qu’il respecte les libertés fondamentales de l’utilisateur, à savoir :

  1. La liberté d’utiliser le logiciel comme bon lui semble ;
  2. La liberté d’étudier son fonctionnement interne (son code source) ;
  3. La liberté de le modifier pour ses propres besoins ;
  4. La liberté d’en distribuer des copies, modifiées ou non.

« Pourquoi les “libristes” insistent-ils sur l’importance d’utiliser un système d’exploitation GNU/Linux, plutôt que Windows ou Mac OS ? »

Un système d’exploitation est un ensemble de logiciels nécessaires au fonctionnement de base d’un ordinateur. Utiliser quelques logiciels libres sur un système d’exploitation non libre (Windows, Mac OS) restreint fortement les libertés de l’utilisateur, puisqu’il lui est interdit d’étudier, de modifier et de distribuer des copies de ce système d’exploitation non libre. L’utilisateur est donc prisonnier des règles définies par Microsoft ou Apple, et est contraint de les respecter, même si elles ne lui conviennent pas !

Pour en apprendre davantage au sujet du système d’exploitation GNU/Linux :

« Le système d’exploitation GNU »

« Le monde des logiciels libres m’intéresse, mais ça dépasse mes compétences. Où puis-je trouver de l’aide, un accompagnement, des réponses à mes questions ? »

Voici quelques associations lyonnaises incontournables pour vous accompagner :

ALDIL, vénérable (fondée en 1998) et dynamique association qui organise notamment chaque année les « Journées du logiciel libre » (des conférences passionnantes, des ateliers pratiques, des stands associatifs…), ainsi que de nombreux ateliers thématiques tout au long de l’année.

Framasoft (fondée en 2004), autre association lyonnaise devenue célèbre pour sa campagne « Dégooglisons Internet ». Son site web propose de nombreux services en ligne, libres et gratuits, des témoignages de conversion réussie à GNU/Linux, et un suivi de l’actualité du monde du libre (Framablog).

Bien plus jeune (fondée en 2016), mais partageant la même envie d’accompagner le grand public : ALDI4 ! Si des ateliers personnalisés vous conviennent mieux, alors n’hésitez pas à prendre contact avec nous.

Vous recherchez peut-être un ordinateur déjà équipé de GNU/Linux ? L’association Lalis (Lyon) vous conseillera sur le matériel en fonction de vos besoins, et vous aidera à choisir et installer une distribution GNU/Linux adéquate.

Si vous êtes trop éloigné·e de Lyon, consultez l’annuaire de l’AFUL, qui recense de nombreuses associations partout en France (DOM-TOM compris), ainsi que dans d’autres pays francophones.

Pour terminer, impossible de ne pas évoquer les deux contributeurs majeurs qui ont fait que le système d’exploitation GNU/Linux voie le jour en 1992 !

  • Photo de Richard Stallman
    Créateur du système d’exploitation « GNU » et du concept de logiciel libre

    Richard Stallman (États-Unis) est l’inventeur du concept de logiciel libre. Dès 1983, il lance le projet d’un système d’exploitation libre baptisé GNU. Il crée ensuite (1985) l’association “Free Software Foundation” (FSF) pour soutenir son projet. Et il publie enfin (1989) un nouveau type de licence logicielle – dénommée GNU “General Public License” (GPL) – qui définit les quatre libertés octroyées aux utilisateurs (lire plus haut) et leur assure ainsi un cadre légal. Par opposition au « droit d’auteur » traditionnel (copyright), on a affaire ici à un « gauche d’auteur » (copyleft) – c’est-à-dire un droit d’auteur communautaire, partagé par tou·te·s !

  • Photo de Linus Torvalds
    Créateur du noyau logiciel « Linux »

    Linus Torvalds (Finlande) apporte à partir de 1991 la dernière pièce manquant à l’époque au système d’exploitation GNU, à savoir un “noyau” logiciel, baptisé Linux (le “noyau” d’un système d’exploitation étant chargé de faire fonctionner le matériel d’un ordinateur). Bien que moins intéressé que Richard Stallman par la question des libertés fondamentales des utilisateurs (les quatre libertés évoquées précédemment), l’apport technique de Linus Torvalds s’est révélé essentiel à la concrétisation des idéaux humanistes de Richard Stallman. Deux sites officiels sont dédiés au noyau Linux, l’un technique, l’autre commercial.

Logos GNU et Linux
Logos GNU et Linux

 

Envie d’en savoir plus encore ? 😉

La biographie de Richard Stallman est le meilleur moyen d’apprendre les raisons ayant conduit à la genèse du projet GNU ! Originellement intitulée “Free as in Freedom: Richard Stallman’s Crusade for Free Software” (dont le journaliste américain Sam Williams est l’auteur), cette “biographie autorisée” a par la suite été traduite en français par Framasoft (sous la direction de Christophe Masutti), bénéficiant au passage des correctifs apportés à l’édition originale par Richard Stallman lui-même. Publiée depuis l’origine sous la licence GNU FDL (Free Documentation License), les éditions Eyrolles ont accepté d’éditer au format papier cette biographie “2.0” française (devenue “Richard Stallman et la révolution du logiciel libre“), mais la magie de la licence GNU FDL vous permet également de pouvoir la télécharger librement sous différents formats électroniques. Bonne lecture !

https://framabook.org/richard-stallman-et-la-revolution-du-logiciel-libre-2/